description image 1
ALICE LEWIS
« Imposture » est le troisième album d’Alice Lewis, qui pour la première fois chante en français.
Fruit d’une collaboration avec l’auteur compositeur Alexandre Chatelard, c’est est un dialogue sur l’amour, qui, toujours court à sa perte pour les grands romantiques. Ce disque évoque la pop française des années 1970/80, et puise parfois son inspiration dans la chevalerie et un Moyen-Âge fantasmé, formant un ensemble résolument moderne.
Ici s’assemblent synthétiseurs d’hier et d’aujourd’hui, instruments acoustiques et insolites -tel que le koto électronique- et orchestrations de cordes élégantes. Parfait écrin pour la voix vaporeuse d’Alice Lewis, ce paysage sonore accompagne également celle masculine et douce d’Alexandre Chatelard (sur les titres Amour Asymétrique, Un autre jour, Opéra drogue)
Collaborateurs de longue date, Fred Pallem (chef de l’orchestre ‘Le Sacre du Tympan’, arrangeur et musicien de Bernard Lavilliers, Julien Doré, Vanessa Paradis) signe ici de belles parties orchestrales et instrumentales et l’ingénieur du son Bertrand Fresel (Toni Allen, La grande Sophie, Barbara Carlotti), y assure la prise de son, le mixage et coréalisation.
Après une enfance au Royaume-Uni, Alice Lewis fait ses études aux Beaux-Arts de Cergy où la pratique du dessin, de la sculpture et d’installations l’amène à y écrire ses premières chansons.
En 2004, elle part étudier l’opéra en Chine et en 2007 la cithare à Taiwan. Elle développe ses activités de compositrice et de chanteuse, en écrivant musiques de long-métrages (« Le Renard et l’Enfant » de Luc Jacquet) et de publicités notamment réalisées par David Lynch et Patrice Leconte. Elle est également choriste pour Sébastien Tellier (sur « Politics ») interprète pour l’orchestre le Sacre du Tympan.
Son premier album, « No One Knows We’re Here » produit par l’anglais Ian Caple (Tindersticks, Tricky), enregistré entre Paris et le Royaume-Uni, sort en Octobre 2010 chez Naïve. Remarquée par Bertrand Burgalat, qui l’invite à faire ses premières parties, elle prête également sa voix à tous les disques de Christophe Chassol, collaborateur de longue date, chez Tricatel. Alice Lewis sort son deuxième album « Your Dreams Are Mine » en 2015 chez Kwaidan records.
En 2017 elle chante sur les disques de Bertrand Burgalat (Les Choses qu’on ne peut dire à personne) et de Catastrophe (La nuit est encore jeune) (Tricatel) et accompagne Bertrand Burgalat aux claviers pour son nouveau live.
Son dernier EP, Amour Asymétrique est paru le 19 Mai 2017.
Imposture sort le 26 janvier 2018
(Bellbuoy records/Inouïe distribution)
Pochette (c) Alexandre Chatelard