fantome

FANTÔME
SON NOM DE SCÈNE EST À L’IMAGE DE SA MUSIQUE : ÉNIGMATIQUE. FANTÔME, À NE PAS CONFONDRE AVEC LE PETIT FANTÔME DE PIERRE LOUSTAUNAU (FRANÇOIS AND THE ATLAS MOUNTAINS), AIME PARTAGER SON JARDIN SECRET TOUT EN ÉVITANT DE TROP SE DÉVOILER. PARADOXE QUI COLLE PARFAITEMENT À L’IMAGE DU FANTÔME À LA FOIS VISIBLE TOUT EN ÉTANT INSAISISSABLE. CE FANTÔME-LÀ EST-IL VENU POUR NOUS HANTER ET NOUS EFFRAYER, OU EST-CE UNE ÂME EN PEINE D’UN ÊTRE CHER ET DISPARU? PLUTÔT UNE FAÇON DE CONJURER SES PEURS ET SES ANGOISSES TOUT EN ESPÉRANT UN IMPROBABLE EFFET PLACEBO.

PAS D’AMOUR À L’EAU DE ROSE NI DE SENTIMENTS MIELLEUX CHEZ FANTÔME, SA MUSIQUE RESSEMBLE À CELLE D’UNE CŒUR DE PIRATE QUI AURAIT OUBLIÉ D’ÊTRE MIÈVRE. SUR SON EP FRENCH CHANSONNETTES, CHAQUE CHANSON RESSEMBLE À UN HAÏKU, CETTE FORME POÉTIQUE D’ORIGINE JAPONAISE CENSÉE REPRÉSENTER L’ÉVANESCENCE DU MONDE. SUR VILAIN VENIN, LA CHANSON D’OUVERTURE, ON A L’IMPRESSION DE RENCONTRER LA VIEILLE FEMME REPRÉSENTÉE DANS « LES TROIS ÂGES DE LA FEMME » DE KLIMT. TOUT N’EST QUE LAMENTATION ET TRISTESSE À LA VUE DE CE CORPS QUI SE DÉCHARNE, SYMBOLE D’UNE MORT OU D’UNE TRANSFORMATION ANNONCÉE : « MES ONGLES SONT BLEUS MES CHEVEUX BLANCS MA SALIVE BRUNE MA PEAU EST FROIDE ET PUIS MES POILS SONT DRUS ET DISPERSÉS. TOUT CE QUI SORT D’ICI C’EST DU VILAIN VENIN. » (UNKNOWNPLEASURES)

Premier album Nabie, chez Nuun Records/ La Baleine le 7 octobre

Crédit photo : Isabelle Banco. Tous droits réservés.

artwork (c) Flavien Prioreau

Tous droits réservés