orouniwaterbabies-indiradominici
OROUNI ET LES WATER BABIES
Le disque que vous tenez entre les mains est le fruit d’une amitié entre deux groupes, Orouni et Water Babies, née au printemps 2014 par l’entremise d’Oliver Peel, inlassable organisateur de soirées-concerts à Paris, qui fit se rencontrer les protagonistes. Orouni et Clémentine, compositeurs respectifs des deux formations, partagent le goût de la pop anglaise (de Kevin Ayers à Supergrass), Curtis Mayfield et la Great Black Music, la chanson Station to Station de David Bowie, le fait d’avoir été adolescents dans les années 90, ainsi que Tom Zé et les musiques brésiliennes, dans lesquelles Clémentine, qui a vécu à Rio et São Paulo, a commencé sa formation musicale. Un jour d’été 2014, quelques mois après la sortie de son album Grand Tour (Sauvage Records), Orouni tomba sur un “split-single” (anglicisme désignant un enregistrement où deux groupes partagent chacun une chanson) signé Fugu et Stereolab, formations amies et influentes, et proposa en plaisantant à Clémentine de faire la même chose.

Clémentine, qui prend tout au premier degré, releva le défi, et Orouni composa The Peanut Specialist, tandis que les Water Babies apportèrent La Dernière Ivresse,(qui valait aussi son pesant de cacahuètes). Quoi de plus naturel, avec de telles influences, que d’aller enregistrer les deux chansons dans le jeune studio parisien nommé Tropicalia (Pigalle), conçu par Jean Thevenin (Frànçois and the Atlas Mountains) et David Sztanke, et dont l’homme qui officie derrière les manettes sonores est le talentueux Guillaume Jaoul (Tahiti Boy and the Palmtree Family).

Sortie du split single Orouni/Water Babies le 15 Juin 2015.

Bandcamp

Crédit photo : (c) Indira Dominici